L’EAU BENITE : ses effets

Quels sont les effets de l’eau bénite ?

Elle n’en a pas par elle-même, mais les prières de l’Église lui donnent de l’efficacité pour le bien de nos âmes.

Le prêtre qui fait de l’eau bénite demande tout d’abord à Dieu, au nom de l’Église qu’il représente, que cette eau, ainsi sanctifiée, ait le pouvoir d’éloigner le démon de nos personnes, de nos demeures, de tout ce qui est à notre usage, et de faire cesser les maux qu’il a causés. Il demande ensuite que cette eau qu’il bénit coopère aussi à la guérison des maladies ; Qu’elle nous préserve des contagions, de la corruption de l’air, des tempêtes, des insectes qui dévorent les fruits de la terre, des épidémies qui peuvent s’abattre sur les troupeaux et sur les animaux servant à l’usage de l’homme, de la stérilité et des autres fléaux provoqués par les péchés et la malice des hommes et infligés par la justice de Dieu.

De part la vertu des prières de l’Église, l’eau bénite encore nous attire, en toute occasion, le secours de l’Esprit-Saint, pour le bien de notre âme et de notre corps. Enfin, elle efface les péchés véniels, non point toutefois par sa propre efficacité, comme les sacrements, mais par les sentiments de contrition sincère que, fécondée et sanctifiée par la bénédiction du prêtre, elle concourt à faire naitre dans nos âmes. Elle est ainsi l’un des plus employés et des plus puissants sacramentaux de l’Église.

Extrait du Bulletin paroissial de février 1913