LULU

Lulu s’appelait Lucien, mais vous l’aviez deviné !

Il était sinagot à sang pour sang, ...........

..........tout petit ses parents l’ont trimballé entre La Rochelle où le père était martin-pêcheur et Séné où il venait se reposer. Un jour le père rendit à dieu l’âme qu’il lui avait empruntée environ cinquante ans plus tôt. Lulu, son frère et sa maman, conservant la leur, décident de s’installer définitivement à Séné dans le village de Cadouarn. Lulu se fait de nouveaux copains et apporte son savoir faire. Lulu aurait pu devenir architecte, il adore transformer un buisson en appartement, à l’aide d’une manchette il a vite fait de se frayer un chemin pour construire une maison avec un coin cuisine, une chambre, etc. quand il en a terminé il invite ses copains à pendre la crémaillère, il nous attend sur le seuil de sa maison écolo, puis nous fait visiter, nous irons lui rendre visite fréquemment car enfants nous adorions ce genre d’hébergement.

Lulu grandit et vit toujours avec maman, il est célibataire, mais a une copine ! Chopine qu’elle s’appelle ! Elle est en verre, c’est une carafe, elle contient environ 50 cl de vin rouge, ils s’entendent bien, trop même, cela rend Lulu instable à tel point que Lulu change de patron souvent. Il a été viré des chalutiers rochelais et lorientais à cause de chopine, sur l’un d’eux il a même joué aux boules avec des bouées en verre. Lulu embarquera sur une bonne dizaine de bateaux Sinagots dont celui du kanak.

Lulu est vraiment instable, il n’est pas méchant mais il est comment dire ... chiant. On ne peut pas compter sur lui, alors on le vire car une fois en mer, c’est du sérieux !

Lulu a de l’humour, il sait l’utiliser quand il le faut et où il le faut. Un jour Lulu se rend au poulfanc à vélo, il a rendez-vous avec chopine, les retrouvailles sont chaleureuses et généreuses, mais il faut rentrer car maman va s’inquiéter. Lulu enjambe son vélo tant bien que mal, la route qui mène à Nantes n’est pas assez large, ce putain de guidon à la con n’arrête pas d’aller dans tous les sens, mais on avance c’est une évidence, comme dit la chanson. Contrairement à ce qu’il croit, Lulu n’est pas seul sur la route, les gendarmes sont là aussi. Le slalom de Lulu ne les laisse pas indifférents, ils arrêtent donc Lulu.

  • mais vous êtes ivre !
  • non, je m’appelle Lucien !

Morts de rire, les gendarmes jettent un œil indulgent sur Lulu, embarquent lui et son vélo dans la fourgonnette et ramènent le tout chez maman !

Lulu aime fréquenter les bals populaires, il ne sait pas danser, quand il danse c’est tout seul avec chopine, c’est l’ambiance qui y règne qui lui plait. Y’a parfois des bagarres, Lulu n’aime pas ça. Il est du genre pacifique et aime jouer le rôle de médiateur quand une bagarre éclate, cela lui coutera la vie. Un soir, dans l’actuelle salle des fêtes de Séné, Lulu intervient pour séparer deux gars qui en venaient aux mains, Lulu recevra un coup de couteau en plein cœur et décèdera des suites de sa blessure. Lulu repose en paix dans le cimetière des Sinagots à sang pour sang de Séné, le plus ancien !

Le kanak 13/09/2013

17/22 suite.

histoires : 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.11.12.13.14.15.16.17.18.19.20.21.22