« Pourquois pas »

Jamais 2 sans 3 et 4...

Y’a quand même des noms de bateaux qui portent la poisse, celui de « POURQUOI PAS » en est un exemple, jugez plutôt :

-  Le bateau océanographique Le « POURQUOI PAS » du commandant Charcot fait naufrage.

-  Le Chalutier lorientais le « POURQUOI PAS » fait naufrage, un sinagot devant embarqué à bord refuse d’y mettre son sac, sa vie sera sauvée !

-  Et pour finir le meilleur ! En 1943 le bateau sinago « POURQUOI PAS » ne rentre pas au port de Séné. Les jours passent et inquiétude grandit dans la presqu’île de Séné. Une nouvelle venue de Billiers annonce que des débris d’un sinago et son annexe ont été trouvés sur la côte, il s’agit du « POURQUOI PAS ». Après quelques jours de vaines recherches il est annoncé à la population la disparition corps et biens du patron Jean Danet dit Jean Euche et de son matelot André Jouan dit André Teuteu, une messe est dite dans une église de Séné trop petite pour recevoir le monde venu prier pour le repos des âmes des marins sinagots. Chacun s’en retourne vaquer à ses occupations… les jours passent puis le miracle, Jean et André se présentent devant les yeux écarquillés des habitants du village de Cadouarn qui les regardent bouche bée ! Ils expliquent qu’ils ont été arraisonnés près de l’île Dumet par un patrouilleur allemand puis recueillis à bord, tandis que sous leurs yeux leur « POURQUOI PAS » coulait. Ensuite ils ont été emmenés pendant plusieurs semaines visiter St Nazaire, La Pallice, Bordeaux, Bayonne, plus quelques ronds dans le golfe de gascogne .., avant de les libérer.

-  plus près de nous en 2008, dans la Manche Le caseyeur « POURQUOI PAS » aborde et coule un coquilleur qui avant de sombrer laisse apparaître son nom ’Trugarez ’ mot Breton qui en Français veut dire Merci !

Le Kanak

2/22 suite

histoires : 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.11.12.13.14.15.16.17.18.19.20.21.22