POUR DU TOUPET ! !...

J’ai lu, je ne sais plus dans quel journal blocard du Morbihan, un article intitulé : Guéri avant Lourdes. Il était emprunté au Progrès de Lyon, du 29 août 1908. Le voici textuellement. Il est adressé par M. Chide, professeur au lycée de Gap, dont nous avons parlé dans notre dernier numéro.

« Ce matin avait lieu le départ de deux trains de pèlerins pour Lourdes. Quelques heures avant le départ, on avait amené en voiture un malade pour y prendre le train. Des employés allèrent le chercher avec un brancard sur lequel ils le déposèrent avec des précautions infinies. Les brancardiers improvisés traversaient la voie lorsqu’un inspecteur se précipita vers eux et leur cria de se dépêcher, car le train de Metz entrait en gare.

« Le malade, entendant cet avertissement, se dressa sur son séant, sauta à terre et prit la fuite à toute vitesse vers le quai où il arriva avant ses porteurs.

« Cette fuite a beaucoup amusé les voyageurs, et il est hors de doute que ce malade entrera guéri dans la grotte miraculeuse.

Extrait du Bulletin paroissial de décembre 1911