SUPPLIQUE DE MARINS

Extrait d’une Supplique des marins de Séné, auprès de l’évêque de Vannes, en 1772,

afin que Séné bénéficie de la même protection de la bonne mère que Marseille :

……….. Nous sommes alarmés par un coup de vent vulgairement appelé « le coup de vent de noël » les tempêtes sont nécessaires. Si l’océan était toujours tranquille, la corruption de ses eaux infecterait l’univers… Ordinairement nous leur résistons, mais celle dont nous parlons est si furieuse que nous n’osons sortir du port.

Si la nécessité nous y oblige, nous nous voyons sans cesse enlevés dans les airs sur la cime d’un flot écumant, ou précipités dans des abymes affreux…

…et pour prévenir les malheurs dont nous sommes continuellement menacés sur un élément qui tôt ou tard doit servir de tombeau à la plupart d’entre nous ….

Le Kanak mercredi 1 février 2012

16/22 suite.

histoires : 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.11.12.13.14.15.16.17.18.19.20.21.22