TEUTEU

Teuteu habite le village de Cadouarn, sa Maman a perdu la vie en lui donnant la sienne, son Papa il ne l’a jamais connu, il est mort prématurément !

Pas de Papa, pas de Maman, Teuteu sera élevé par sa grand-mère, elle appartient à la fratrie des Syrieunes.

Tout petit Teuteu ira garder les vaches pour gagner son pain quotidien.

Adolescent, il deviendra marin pêcheur, mousse, novice et enfin matelot, il embarquera sur tous les bateaux Sinagos de la presqu’île de Séné et fera de fréquents allers-retours sur le « Pierre et Louis » dont le patron s’appelle Toutou. Ils sont tous les deux célibataires, comme l’argent leur brule dans les mains, c’est Maman et Grand-mère qui gèrent, autrement c’est la catastrophe. Quand Teuteu est saoul, il pleure, Toutou lui est méchant, peu de matelots veulent embarquer sur le « Pierre et Louis » à cause de la mauvaise boisson de Toutou, autrement il est bon pêcheur. Teuteu est mort 2 fois, une fois pour du beurre et une autre pour de vrai. En 1942, il est embarqué comme matelot sur le Sinago « Pourquoi pas » eh oui, pourquoi pas ! Le Sinago qui part pour une semaine de pêche au chalut autour de l’île Dumet, ne rejoindra jamais son mouillage du Badel à Séné ! A Cadouarn l’inquiétude grandie, les doutes s’installent dans les esprits, doutes parfaitement justifiés car on apprend que des débris du « Pourquoi pas » ont été retrouvés à l’entrée de la Vilaine. Les jours passent et pas de nouvelle de Teuteu et de son patron J...D.... dit « Eutche » !

Une grande messe d’enterrement est célébrée pour le repos des âmes des malheureux disparus, l’église de Séné est trop petite pour contenir la population maritime de la presqu’île. Le Véni Créator Spiritus est chanté à plein poumon, le Requiem aussi, l’église se vide et chacun s’en retourne vaquer à ses occupations.

Le temps passe et un jour un miracle se produit, Teuteu en chair et en os apparait à l’entrée du village de Cadouarn, on se frotte les yeux, on se gratte la tête mais force est de constater que c’est bien lui qui est là ! Il explique tant bien que mal que « Le Pourquoi pas » a été coulé par une vedette lance torpilles Allemande ! Obligés d’embarquer à bord, ils sont restés près de 3 semaines à faire des ronds dans le golfe de Gascogne …puis libérés !

Teuteu ne voit jamais sa paye car la Mère de Toutou la donne à la Grand Mère de Teuteu, économe, voire avare ! Son salaire suffit à peine à le faire vivre. Grand-Mère est riche très riche, elle possède un joli magot secrètement dissimulé dans un coin, un jour Teuteu le découvre, il n’en croit pas ses yeux, la caverne d’Ali Baba est là devant lui ! En 2 temps 3 mouvements, Teuteu rafle tout, billets de banque, pièces d’or, etc. Il enfile sa plus belle tenue et disparait, quand sa grand-mère découvre la disparition de son magot, elle fait un malaise, la gendarmerie est alertée, Grand-Mère porte plainte pour vols, tous les soupçons se dirigent sur Teuteu, son petit fils ! Il ne faudra pas moins d’une semaine aux gendarmes pour mettre la main sur Teuteu. Il aura fréquenté tous les plus beaux hôtels et restaurants en se déplaçant en taxi. Il sera arrêté dans le plus bel hôtel de Redon ! Après 8 jours passés dans les dorures des palaces, Teuteu rejoint Nazareth, pas celui de Jésus mais la place qui porte son nom, c’est là que se trouve la prison, après l’or, la taule ! La transition est brutale. Grand-Mère syrieune est souffrante, sa maladie lui fait dire que « plaie d’argent pas bien méchant, plaie de santé à redouter », belle philosophie qui l’amène à retirer sa plainte contre son petit gars. En moins de 10 jours Teuteu aura connu, l’opulence, une arrestation, un emprisonnement une libération mais aussi et surtout, la une des journaux, « la Liberté du Morbihan et Ouest France » lui consacreront un article intitulé « La tournée des Grands Ducs ».

Grand-Mère va de moins en moins bien, elle décède laissant derrière elle des biens immobiliers importants, Teuteu hérite d’une maison, plus une maisonnette, son frère d’une grande, le partage est équitable ! Les deux frères sont différents, l’ainé est marié, deux enfants, vit et travaille à Paris, rien à voir avec Teuteu qui comme beaucoup d’ici n’ont jamais bougé de son trou. Il part pourtant un jour prendre le train pour effectuer le trajet aller retour Vannes /Lorient, il a mis son plus beau costume, il est « fiscal » comme on dit ici quand on est bien habillé ! Sur le chemin du retour Teuteu n’est pas seul !! Il est accompagné d’Angélique, de 15 ans son ainée. Il en a pris « livraison » dans une agence matrimoniale Lorientaise nouvellement installée, on est au début de ce genre de négoce. Angélique sort d’une famille très cultivée, elle est du genre T. T .C. S. « Tasse de Thé, Cul Serré ». Elle va métamorphoser Teuteu. Elle le reprend sans arrêt quand il fait une faute de Français bon élève il l’écoute, il est en admiration devant elle.

Un jour Teuteu regarde par la fenêtre et aperçoit une pluie fine située entre la brume et une averse il lui annonce, en bon sinagot qu’il est, « ça boucaille ! » reprise immédiate de Angélique, « non, non, chéri il faut dire : il bruine ! » Teuteu retient la phrase et l’emploie à son tour devant ses copains, résultat, ça le rend Con ! ………..

Avec Teuteu, Angélique a du boulot, il faut l’éduquer dans tous les domaines, y compris sexuel car quand Teuteu a connu Angélique, il était tout neuf, une première main ! Angélique a de l’expérience, elle a des kilomètres au compteur mais une belle carrosserie pour son âge, elle a un petit plus, celui qui fait la différence. Teuteu apprécie, il est épanoui avec des yeux rieurs, Teuteu est H E U R E U X ça se voit, il ne vit plus replié sur lui même, mais déplié sur Angélique. Teuteu au contact de Angélique, n’est plus le même il devient stable et équilibré, il change de patron et quitte Toutou et son sinago « Pierre et Louis » pour le « Pierre et Marie » de P…. D.... appelé Inavihan pour le différencier des nombreux sinagots s’appelant D.... , celui-ci est bien connu et connu en bien !

Un jour ou plutôt un soir Teuteu quitte Angélique pour aller chaluter dans le Golfe, le temps est beau, Teuteu c’est sûr, est parti pour la nuit ! Vers 22h le « Pierre et Marie » tombe en panne de moteur, il faut hisser les voiles et rentrer au port, vent arrière. Il rejoint Angélique vers 23 h, elle n’est pas seule, Tonton marin de commerce est venu lui tenir compagnie, Tonton et Teuteu se croisent, le petit Tonton, c’est comme çà qu’on l’appelle, explique à Teuteu qu’il est venu tenir compagnie à Angélique pour discuter, comme réponse Teuteu lui assène un coup de poing en pleine poire, Tonton décampe à toute vitesse !

La nuit entre Angélique et Teuteu sera houleuse, au petit matin les voisins sont réveillés par les cris de Teuteu, il veut en finir avec la vie et se suicider. Tout le monde essaye de le raisonner, y’a rien à faire, Angélique l’a trompé, il veut mourir. Il emprunte le chemin qui mène au Gohal, là où plus de 500 bateaux Sinagos ont été construits. Il veut se jeter à l’eau, il court, il court en pleurant, on essaye de le rattraper mais il va plus vite que tout le monde, arrivé à la côte il embarque dans la seule annexe qui s’y trouve et rame vivement vers le large, ses voisins arrivent et le supplient de revenir. Teuteu est têtu, il se met debout dans le canot et se jette à l’eau, le choc thermique qu’il ressent lui fait changer d’avis, il crie « Au secours ! Au secours ! » Son voisin le plus proche ira le récupérer, Teuteu est sauvé. Il pardonnera à Angélique mais du bout des lèvres car pour lui une réconciliation, c’est comme le buvard, ça éponge la tâche mais ça ne l’efface pas !

Angélique s’en ira avant Teuteu, il sera triste le reste de sa vie aussi, il repose dans le cimetière des Sinagots à sang pour sang, le plus ancien ! Ne cherchez pas sa tombe, vous n’y verrez jamais Teuteu écrit, mais, A....J....

Le kanak

27/09/2013

19/22 suite.

histoires : 1.2.3.4.5.6.7.8.9.10.11.12.13.14.15.16.17.18.19.20.21.22